Les contrats d’assurance de prêt

Bien que légalement non obligatoire lors d’une demande prêt, un contrat d’assurance de prêt permet d’assurer à l’établissement prêteur le remboursement du crédit notamment en cas de décès, d’invalidité ou de perte d’emploi de l’emprunteur. S’il peut être contracté auprès de l’organisme de prêt, l’emprunteur peut souscrire un contrat d’assurance de prêt auprès d’une compagnie d’assurances extérieure, à condition que ledit contrat offre les mêmes garanties.

Souscrire un contrat d’assurance de prêt

Comme mentionné précédemment, l’emprunteur peut choisir lui-même la compagnie d’assurances et le contrat d’assurance de prêt qui lui convient. De plus, avec l’utilisation de simulateurs et de comparateurs d’assurance en ligne, l’emprunteur peut rapidement comparer les différents types de contrats d’assurance de prêt proposés et choisir ainsi le contrat le plus avantageux pour lui.

Si l’établissement d’un contrat d’assurance de prêt garantit à l’organisme prêteur le paiement du capital prêté, il permet également à l’emprunteur de garantir le remboursement de ses mensualités par la compagnie assureur où il a contracté sa police d’assurance de prêt. Une garantie du remboursement des sommes dues en cas de décès, de chômage ou d’invalidité totale, partielle ou temporaire de l’emprunteur.

Contrat d’assurance de prêt et crédit immobilier

Généralement exigé par l’établissement prêteur dans les demandes de crédit immobilier, le contrat d’assurance de prêt, s’ajoute au taux du prêt immobilier. Et en cas de décès, de chômage ou d’invalidité totale, partielle ou temporaire de l’emprunteur, il reviendra également à la compagnie d’assurance d’effectuer le remboursement – total ou temporaire – du capital restant dû à l’établissement prêteur.

Contrat d’assurance de prêt : quelques garanties à connaitre

Découvrez ci-dessous quelques garanties à connaître pour votre contrat d’assurance de prêt :

  1. La garantie décès. Cette garantie est désormais obligatoire pour toutes demandes de prêt immobilier en France. En cas de décès de l’emprunteur, cette garantie assure aux héritiers, de pouvoir récupérer le bien immobilier hypothéqué sans avoir à payer les mensualités restantes. Les sommes restant dues seront remboursées par l’assureur de prêt auprès de l’organisme prêteur.
  2. La garantie Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA). Souvent couplée à l’assurance décès, la garantie Perte Totale et Irréversible d’Autonomie couvre aussi bien l’invalidité physique que mentale et ce, avant l’âge de 65 ans. En cas de perte d’autonomie totale – dépendance envers un tiers et incapacité d’effectuer un travail rémunérateur – le remboursement restant dû du prêt est couvert par le contrat d’assurance de prêt.
  3. La garantie Invalidité Permanente Totale (IPT). Cette garantie est une protection qui couvre l’assuré en cas d’invalidité – physique ou mentale – permanente et totale avant l’âge limite de 65 ans. Une invalidité empêchant également à l’assuré d’exercer une activité professionnelle. L’assureur prend alors en charge le remboursement de l’emprunt.
  4. La garantie perte d’emploi. Si l’assuré est victime d’une perte d’emploi, il revient à l’assureur prendre en charge le remboursement de l’emprunt contracté sur une durée maximale ne pouvant dépasser les deux ans. A noter que les conditions de cette garantie varient en fonction des différents types de contrats d’assurance de prêt.

En fonction de votre activité et de votre état de santé, n’hésitez pas vous renseigner sur les différentes garanties existantes et vous faire conseiller par votre compagnie d’assurances.